03/08/2006

Petite histoire d'Amiga

 

medium_logo_amiga.jpg

 

 

L'histoire de l'Amiga commence en 1982. A cette époque, les jeux vidéo faisaient fureur dans le monde entier. C'est ainsi que trois riches dentistes décidèrent d'investir 7 millions de dollars dans le développement d'un nouveau système de jeux vidéo. Lors de leur recherche de personnes qualifiées dans ce domaine, ceux-ci tombèrent sur Jay Miner, un développeur de circuits travaillant chez ATARI, qui fut tout de suite intéressé par leur projet. Ce dernier et le manager Dave Morse recherchèrent alors une équipe de développeurs Software et Hardware capables de développer la nouvelle console de jeu.

 

Une compagnie Amiga Inc. fut ainsi créée et celle-ci commença d'abord par se centrer dans la vente de joysticks (fantaisistes). La vente de ces joysticks "Amiga" était alors nécessaire car elle remplissait les caisses de la compagnie, en attendant que le (très coûteux) développement de la console de jeu soit enfin terminé. La vente de joystick était aussi une couverture car le développement de la console devait rester secret.

 

Mais plus avançait ce développement, plus les ingénieurs se tournaient vers le développement d'un vrai ordinateur au lieu d'une simple console. En plus de cela, le marché des jeux vidéo ne fut bientôt plus rentable et la décision de créer un ordinateur à part entière fut prise. C'est là que les ingénieurs d'Amiga Inc. décidèrent d'adopter un système à plusieurs coprocesseurs pour soulager le processeur principal du micro-ordinateur.

 

En 1983, ATARI accuse Jay Miner d'avoir utiliser pour le compte d'Amiga Inc. des routines développées lorsqu'il travaillait encore chez eux. Cette plainte fut heureusement sans succès. Un an plus tard, lors du CES (une exposition sur l'informatique), un premier prototype, appelé "Lorraine" fut discrètement présenté aux experts et aux vendeurs. C'est ici que la première démo "Bouncing Ball" fut présentée.

 

Mais voilà, le développement de la machine avait demandé des sommes considérables et les dettes d'Amiga Inc. augmentaient de jour en jour. C'est ainsi que la compagnie fut mise en vente. ATARI fut le premier intéressé, mais un autre géant de l'informatique, Commodore, fit une offre supérieure et emporta l'Amiga Inc. pour 27 millions de dollars.

 

Mais un autre problème surgit: Commodore voulait une machine capable de concurrencer les IBM-PCs et c'est ainsi que la machine fut modifiée pour qu'elle ressemble à un PC. Mais une chose importante manquait: le système d'exploitation. Celui-ci devait être développé le plus rapidement possible car ATARI venait de sortir l'ATARI ST, une machine développée à la hâte pour concurrencer l'Amiga. Et c'est finalement le 25 juillet 1985 que fut présenté le premier Amiga, l'Amiga 1000.

 

Le DOS de l'Amiga n'était toujours pas au point et devait être lu depuis une disquette (Kickstart). Le prix de l'Amiga 1000 lors de sa sortie était de 28000FF. L'ATARI ST était bien moins cher et Commodore fut obligé de descendre le prix de l'Amiga à 16000FF. Les ventes de l'Amiga décollèrent enfin car l'Amiga était techniquement bien supérieur au ST.

En 1987, deux nouveaux modèles d'Amiga furent présentés au public: l'Amiga 500 et l'Amiga 2000. L'Amiga 2000 était destiné à une utilisation professionnelle tandis que l'Amiga devint la mascotte de Commodore. Les parts de marché de l'Amiga augmentèrent jusqu'à la disparition presque totale des parts de marché du ST. L'Amiga 500 connut un succès imprévisible dans le monde entier, Commodore en vendit des millions dans le monde entier.

 

En 1990 sortit l'Amiga 3000, un Amiga plus rapide (68030), doté en standard d'un désentrelaceur et d'un nouveau système d'exploitation (2.0). En 1991, Commodore présenta l'Amiga CDTV, une sorte de mélange entre un lecteur CD et un Amiga, mais qui n'eut jamais le succès escompté. En 1992 suivit l'Amiga 600, une version plus compacte de l'Amiga 500, sans pavé numérique.

 

L'Amiga 4000 et l'Amiga 1200 virent le jour vers la fin de 1992. Dotés des circuits AGA, ces Amigas étaient plus rapides que leurs prédécésseurs et capables d'afficher 16 millions de couleurs simultanément. Commodore lança enfin en 1993 l'Amiga CD-32, première console de jeu dotée d'un lecteur CD et révolutionnant le monde des jeux vidéo par ses capacités graphiques inégalées. Malheureusement trés peu de jeux furent à la hauteur de ses capacités.

 

Après la faillite de Commodore et trois rachat par, notamment, Escom et Gateway2000. Fin 1999, la marque Amiga est racheté par Amino, rebatisé Amiga inc. En 2003, sortit d'un nouvelle Amiga à base de processeurs PowerPC, l'AmigaOne. 2004, lancement d'une version beta l'AmigaOS 4.0 par Hyperion, une société partenaire d'Amiga inc.

source: http://amigator.free.fr/Atrucs/abc.htm

01:05 Publié dans Amiga 500 | Lien permanent | Commentaires (0)

02/08/2006

Publicités d'époque

Je vous propose ici quelques publicités du temps de l'amiga 500.

Téléchargeables ci-dessous:

pubs.zip

 

medium_amiga-500.2.jpgmedium_amiga-500.jpgmedium_psygnosis.2.jpgmedium_ishar.jpgmedium_lotus_20turbo_20challenge_202.jpgmedium_speedball_202.jpgmedium_oh_20no_20more_20lemmings.jpgmedium_realms.jpg

00:00 Publié dans Amiga 500 | Lien permanent | Commentaires (0)